Plus de temps pour réfléchir? Le Québec repousse l’échéance pour les restaurants


POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Le 14 décembre 2012

MONTRÉAL – L’Association canadienne des restaurateurs et des services alimentaires (CRFA) a appris avec satisfaction la décision du Québec de donner aux restaurateurs une année pour payer l’augmentation de taxe rétroactive sur l’alcool de consommation annoncée dans son budget du 20 novembre dernier. Les restaurateurs doivent maintenant payer la taxe additionnelle sur leurs stocks existants d’ici le 21 novembre 2013 plutôt que le 21 décembre 2012.

« Les restaurateurs sont encore sous le choc de cette hausse soudaine de la taxe, déclare Garth Whyte, président et chef de la direction de la CRFA. Ce sursis leur permettra de reprendre un peu leur souffle. Cela donnera également au gouvernement du Québec le temps de réfléchir à cette taxe mal avisée, nuisible pour ce secteur qui emploie plus de 200 000 personnes dans l’ensemble de la province. »

La CRFA s’est fortement opposée à la décision du Québec de hausser les taxes sur l’alcool, particulièrement sur les stocks existants des restaurants.

« Nous avons écrit au ministre Marceau pour l’enjoindre de venir nous rencontrer afin de mieux  comprendre les répercussions de cette taxe sur notre industrie, ajoute M. Whyte. Nous sommes heureux qu’il soit ouvert à poursuivre le dialogue avec les restaurateurs. Il est essentiel qu’il comprenne l’effet de cette taxe sur notre industrie, qui fonctionne déjà avec une marge bénéficiaire avant impôt très mince de 4,4 %. »

La CRFA est l’une des plus importantes associations d’affaires du Canada, représentant plus de 30 000 membres dont restaurants, bars, traiteurs, institutions et autres fournisseurs de services alimentaires. Le secteur canadien des services alimentaires réalise un chiffre d’affaires de 65 milliards $ et emploie plus de 1,1 million de Canadiens dans des communautés d’un bout à l’autre du pays.

- 30 -

Click here for media contact information